Dans le cerveau du recruteur: comment je lis votre CV et votre lettre de motivation

HP Mini 1000 / Happy Hacking Keyboard Lite 2 Comparison [20090102_08]

Photo by treehead on Flickr

Lorsque je reçois des candidatures pour des offres d’emploi postées en ligne voilà en général comment je les lis.

1. Le dernier emploi du candidat: le titre, l’entreprise, combien de temps il y a travaillé

Titre du candidate: il correspond à un des emplois-cibles pour mon job (par exemple, il était secrétaire et postule pour être assistant de direction)? Bingo!

Entreprise du candidat: son entreprise est dans le même secteur, ou encore mieux un concurrent direct de mon entreprise? Un bon point en plus. Si c’est une entreprise de taille/culture similaire à la mienne, je me dis que la candidate aura plus de facilités à s’adapter parce qu’elle connait ce genre d’environnement de travail.

Durée: plus d’un an c’est toujours mieux, la durée idéale étant entre 2 et 7 ans mais cela dépend de l’emploi

Réalisations: plutôt que d’énumérer toutes ses missions et responsabilités j’aime quand une candidate liste ses réalisations, même pour les emplois administratifs. Par exemple la refonte du système d’archivage, la mise en place d’un manuel pour la réception de l’entreprise. Plus que le train-train quotidien, en fait.

work hair by Evil Erin on Flickr

work hair by Evil Erin on Flickr

2. Les expériences précédentes du candidat

Je vais chercher une logique à la carrière de mon candidat. Une progression rapide, un centre d’intérêt commun ou un changement de carrière net qui peut s’expliquer en lisant la lettre de motivation? J’ai envie de voir que le candidate a su développer ses savoir-faire et grimper les échelons. Pas trop d’emplois de courte durée (sauf pour des CDD, compréhensibles), j’ai envie de stabilité aussi.

3. Technologies et compétences

Même si ce n’est pas essentiel, une connaissance des technologies utilisées par mon entreprise est un gros plus et peut faire passer un CV dans la pile des « Entretiens téléphoniques ».

4. La lettre de motivation

J’aime les lettres de motivation courtes, précises et qui apporte des informations que je ne peux pas m’expliquer en lisant le CV. Par exemple vous postulez pour un emploi complètement différent de votre fonction actuelle je vais chercher les réponses dans votre lettre de motivation. Pourquoi avez-vous envie de travailler pour mon entreprise? Qu’est-ce que vous savez de mon industrie?

Tagué , , ,

Comment utiliser Microsoft OneNote pour des revues de presse

Lors de ma dernière année à Sciences Po, j’ai dû préparer le fameux et (redouté?) grand oral. De manière générale, on nous demande souvent de faire des revues de presse, de nous tenir au courant de l’actualité et des grands débats… Pour organiser une matière aussi dense et diverse que les titres de journaux ou les informations quotidiennes, j’utilise Microsoft OneNote. A l’époque j’avais réussi à télécharger le pack Office 2007 grâce à la géniale offre spéciale étudiants (15 euros pour tout Office dans mon souvenir).

Le système de OneNote est très intuitif et plutôt ergonomique. J’avais créé des sections de classeurs telles que France, Monde, Économie, Technologie (en m’inspirant de la classification du monde.fr évidemment) et à l’intérieur de ces sections, un onglet par sujet ou débat. Ensuite, par copier/coller, on peut enrichir la page en ajoutant du texte, des liens, des photos, des vidéos directement d’Internet, sans aucun formatage.

Au fur et à mesure des semaines, le classeur OneNote devient de plus en plus riche et consistant. Je l’ai relu une fois avant le grand oral, et survolé à chaque fois que je rajoutais de nouvelles informations dans un des onglets. Je pense que c’est aussi une bonne idée d’avoir par exemple un classeur par semestre, et d’y ajouter par exemple de la presse d’opinions, des éditoriaux ou des analyses plus en profondeur qui vous ont marqué, par exemple.

Est-ce que vous utilisez OneNote ? La démo comprise dans le logiciel incite à créer des classeurs par matière pour tous les cours, c’est peut-être aussi une idée à creuser…

Comment faire son CV sans expérience professionnelle?

De nombreuses écoles et formations demandent un CV dans leur dossier de candidature. Cependant, en général, les lycéens (même pas encore bacheliers!) n’ont pour expérience professionnelle que leur stage de découverte de 5ème et 4ème… Comment faire un CV dans ce cas là?

Cet article va essayer de vous proposer quelques techniques pour préparer un CV dans ce cas-là:

  1. Donner plus des détails (pertinents) dans la section « Formation »‘
  2. Capitaliser sur certaines autres expériences (volontaires, projets personnels, clubs, associations)
  3. Mettre en valeur l’unique (ou presque!) période en entreprise

Tout d’abord, quelques conseils basiques dans le cas d’un CV pour une formation supérieure:

  • Ne dépassez pas une page. Déjà qu’on recommande aux professionnels de faire le plus court possible, vous n’avez aucune excuse!
  • Si vous choisissez une photo (ce n’est pas obligatoire, et de moins en moins demandé il me semble) choisissez-en une qui vous met en valeur, dans des vêtements sobres et un fond uni (surtout ne photoshoppez pas vos photos de vacances)
  • Après avoir inclus votre nom, adresse (postale et email le plus professionnel possible) et votre numéro de portable, commencez avec votre formation.

1ère technique: Plus de détails concernant votre formation.

Réflechissez à tous les travaux en équipe, projets de groupe, mais aussi voyages scolaires, expérimentations sur le terrain, voire même les travaux pratiques/expériences que vous avez réalisés, qui ont un rapport avec la formation pour laquelle vous postulez, et/ou qui vous ont aidés à faire votre choix d’orientation. Vous pouvez détailler le rôle que vous avez eu, votre « production » (un rapport, un exposé, une dissertation… une bonne note?) et les compétences que vous avez acquises (sécurité et manipulation en laboratoire, gestion du temps par exemple).

2ème technique: Expériences non-professionnelles.

Rassemblez toutes vos autres expériences. Club sportif, club photo, club de philatélistes… Mais aussi: vous avez créé votre propre blog? Donnez des détails sur la création, la plateforme utilisée, le nombre d’articles que vous publiez en moyenne par mois, le nombre de visiteurs par exemple. Combien avez-vous de followers sur Twitter? Avez-vous remporté des concours, des prix? Avez-vous aidé des amis/relations dans leur ferme, leur haras, à la construction de leur maison? Essayez de montrer ce que ces expériences diverses vous ont appris, et n’hésitez pas à être précis et à donner des détails.

3ème technique: Expériences professionnelles

Bien sûr, si vous avez travaillé pendant l’été, n’hésitez pas à inclure ces expériences. De la même manière, détaillez votre contribution, même modeste. Par exemple, avez-vous proposé une nouvelle manière d’archiver les dossiers? Avez-vous diminué le temps de rangement à la fermeture du magasin? Ces périodes en entreprises ne sont pas forcément payées. Montrez que même si votre première expérience a été arrangée grâce à vos parents, l’entreprise vous avez repris l’année suivante. BAFA, centre aéré, baby-sitting ou autres expériences avec les enfants doivent également être mises en valeur sur votre CV: vous avez travaillé en équipe, fait face à des situations de crise, démontré vos qualités de leadership, d’organisation et surtout vos capacités de communication! Donnez des chiffres (combien d’enfants, combien de personnes dans l’équipe, combien de temps?).

J’essaie de vous concocter un CV exemple pour vous montrer que même avec sans « vraie » expérience professionnelle, on peut faire un CV.

Exemple de plan: lettre de motivation BTS, DUT, prépa, master

Bonjour ! Tout le monde est plongé dans la rédaction de ses lettres de motivation pour rendre les dossiers d’admission-postbac… Et la question est de taille: que faut-il dire dans sa lettre de motivation ? Voici un exemple de plan, parmi tant d’autres, sur lequel vous pouvez vous appuyer pour lancer votre candidature et lui donner toutes ses chances !

 

Votre nom
Votre adresse
Votre numéro de téléphone
Votre adresse email

Nom du responsable de la formation si vous le connaissez
Nom de l’établissement auquel vous postulez
Adresse de l’établissement

Objet: candidature [Insérer ici le nom de la formation à laquelle vous candidatez]

A [Lieu], le [Date]

Madame, Monsieur (si vous avez mis le nom du responsable, choisissez entre Madame et Monsieur, ne mettez pas les deux)

Introduction: dans un grand maximum de 2 lignes, introduisez votre lettre, votre candidature et son objet. Dites qui vous êtes, ce que à quoi vous postulez, et précisez que cette lettre a pour objet de convaincre le destinataire de votre motivation et de vos aptitudes à réussir.

Première partie (en 2 ou 3 paragraphes): Ici, parlez de VOUS sous 3 aspects. D’abord, universitaire: citez des cours et des enseignements qui vous ont plu et qui sont en rapport direct avec la formation que vous visez. Par exemple, vous postulez en DUT Informatique, citez vos cours de terminale en rapport avec l’informatique. Ensuite, extra-universitaire: parlez de vos activités personnelles, en association, dans un club, dans votre temps libre, toutes ces choses qui montrent que vous avez une passion pour la chose. Par exemple, si vous postulez pour un BTS en diététique, mettez en valeur le fait que vous êtes abonné à tel magazine ou bien que vous participez aux réunions de telle association. Enfin, personnel: citez les qualités personnelles, expliquez en quoi votre caractère vous permettra de réussir dans la formation. Quelques mots-clés: organisation, travail, gestion du temps, enthousiasme, passion,…

Seconde partie (1 paragraphe): Ici, parlez de la FORMATION. Essayez de mettre en valeur les cours qui vous intéressent, et de les relier avec vos expériences passées, en montrant par exemple que vous avez déjà abordé le sujet ou que vous mourrez d’envie d’en savoir plus sur tel sujet. Montrez que vous vous êtes documentés sur la formation, et expliquez ce qui vous a séduit: les enseignants sont des professionnels, la formation est en apprentissage, l’établissement est renommé ? Certains cours rares y sont dispensés ? A vous de trouver les arguments pour prouver que vous vous êtes renseignés.

Troisième partie (1 paragraphe): Reliez VOUS + FORMATION. Montrez ce que la formation vous permettra d’accomplir: c’est ici qu’il faut parler de son projet professionnel ! Soyez précis, énumérez des domaines même si vous n’êtes pas certains de votre choix. Cela montre que vous avez un projet et que vous voulez réellement le réaliser. Quelque chose comme “Ce DUT me permettra, à terme, de réaliser mon projet professionnel: en effet, je souhaite construire une carrière dans l’aéronautique/les manèges mécaniques/la comptabilité analytique en tant que chef de projet/responsable des ventes/chef des responsables des ventes”, même si cela reste vague, est très apprécié.

Salutations: Remerciez votre destinataire de son attention et dites que vous espérez l’avoir convaincu. Sincères salutations, signé, emballé, c’est pesé !

1032589_66449761

ATTENTION

-Soyez précis. Citez précisément les projets que vous avez mené, ne dites pas “les cours que vous proposez m’intéressent” ou bien “mes nombreuses expériences m’ont permis”. Dites le nom du cours qui vous intéresse, expliquez en quelques mots ledit projet.

-Cela découle du principe précédent mais: PAS DE BLABLA. Non, non pas de blabla. Demandez-vous si la phrase que vous venez d’écrire est vraiment personnelle ou si n’importe quel candidat aurait très bien pu l’écrire. Ecrivez une lettre qui montre en quoi vous êtes UNIQUE !

-Soyez bref. JAMAIS plus de 2 pages, et moins d’une page c’est encore mieux. Ecrivez quelque chose de percutant, net et clair. Faites des phrases courtes, utilisez la ponctuation.

 

Vous trouverez sur cet article quelques autres conseils pour écrire votre lettre de motivation: https://waladex.files.wordpress.com/2009/03/1032589-664497611.jpgla-lettre-de-motivation-pour-entrer-en-bts-iut-prepa-man/

Bonne chance🙂

Classement des voeux sur admission post-bac

Hier s’est clôturée la première partie de la procédure d’admission dans les formations post-bac sur le site Internet http://www.admission-postbac.fr. Du 21 mars jusqu’au 6 juin, les inscrits sur le site vont pouvoir modifier leur classement des vœux, c’est-à-dire l’ordre dans lequel ils classent leurs préférences pour l’année prochaine.

Quelle est la meilleure stratégie pour classer ses vœux ? Comment faire la liste la plus efficace possible ? Voici quelques conseils pour vous éclairer dans cette tâche !

D’abord, quelques faits essentiels:

  • Vous avez droit à 36 demandes de formation, dont 12 maximum pour un seul type de formation.Quelques exceptions: vous ne pouvez demander que 6 CPGE (classes prépa), 3 classes maximum pour une Mise A Niveau en Arts Appliqués.
  • Vous devez avoir établi, pour le 20 mars à minuit, une première liste ordonnée (un classement donc) de vos vœux, même si vous allez pouvoir changer cette liste par la suite.
  • Pour les classes prépa, une même formation peut se dédoubler en 2 vœux si il y a un internat: un vœu “avec internat” et un vœu “sans internat”
  • Vous pouvez modifier votre classement de vœux jusqu’au 6 Juin minuit. Après cela, l’ordre que vous aurez choisi est définitif.
  • N’oubliez pas de VALIDER vos vœux !
  • Et enfin, le plus important: les établissements que vous demandez NE SAVENT PAS comment vous les avez classé. Si si, je vous assure

675426_39360252

Faites vos 3 vœux (ou plus… =))

 

Maintenant que vous savez comment fonctionne la constitution de la liste de vœux sur admission post bac, voici mes conseils stratégiques pour constituer la liste optimale !

  • Vous avez droit à 36 vœux donc. Pour autant, est-ce nécessaire d’en faire 36 ? Imaginez le nombre de dossiers papiers ! Je pense que si vous avez des résultats corrects et des prétentions à la hauteur de vos capacités (en gros que vous ne demandez pas la prépa Henri IV en venant d’un bac STI option électronique moyenne 6,5), une bonne liste peut faire environ 10 vœux.
  • Pour autant, ne vous limitez pas à une liste trop courte, c’est-à-dire inférieure à 2 ou 3 vœux. Vous risqueriez, (sauf si vous n’avez demandé que des formations sans sélection à l’université), si vous n’êtes pas pris, de vous retrouver sans rien à la rentrée de septembre.
  • DI-VER-SI-FIEZ ! Même si vous savez exactement le genre de formations que vous voulez faire, faites entrer dans votre liste des formations d’autre type.
  • Ajoutez TOUJOURS, comme dernier vœu en cas de catastrophe, une formation sans sélection à l’université de votre académie. On ne sait jamais !
  • Ne vous dites pas: “si je mets ce DUT en 3ème choix, ils vont s’en rendre compte et ne pas me prendre !”. Parce que, je le répète, les établissements ne connaissent pas votre classement. Alors libérez-vous !
  • Classez votre liste selon votre préférence. Pour choisir votre vœu numéro 1, répondez à la question: “si je ne pouvais en choisir qu’une, laquelle ?”
  • Prenez en compte, dans votre classement, le contenu de la formation bien sûr, mais aussi la localisation, les facilités de logement ou de repas, la renommée de l’établissement…
  • N’oubliez pas que si vous êtes acceptés à votre premier vœu, vous n’aurez pas le choix, finalement, de choisir le second. La procédure s’arrêtera pour vous et vous n’aurez plus qu’à confirmer votre inscription. Soyez donc sûrs à 100% que votre premier vœu est le bon pour vous, et que vous n’aurez aucun regret.

Voici un classement-type de vœux pour vous aider à faire le vôtre !

  1. Le vœu parfait: formation parfaite pour vous, établissement de qualité, dans une ville où vous avez envie de vivre pour les prochaines années
  2. Le vœu presque-parfait: frère jumeau du vœu numéro 1, ce vœu numéro 2 vous satisfait presque autant.

Du vœu numéro 3 au vœu numéro 6, choisissez des formations identiques à votre vœu numéro 1, mais dans d’autres établissements. Avoir une formation adaptée est plus important que la localisation !

7. Un vœu dans une autre formation, alternative, que vous aurez choisi avec soin. Elle peut avoir un rapport ou être complètement différente avec votre vœu numéro 1.

8. Un vœu dans la même formation que le vœu n°7.

9 ou 10. Un vœu dans l’université de votre académie, dans une formation non-sélective à l’entrée, où vous aurez l’assurance d’être pris.

Voilà donc quelques conseils, pas révolutionnaires certes, mais qui peuvent vous aider ! Bonne chance pour votre admission dans votre premier vœu !

La lettre de motivation pour entrer en BTS, IUT, prépa, MAN…

En ce moment, les bacheliers sont en plein de le choix de leurs filières d’études supérieures pour l’année prochaine. Un grand nombre d’entre elles demande une lettre de motivation pour juger du sérieux du candidat. Voici quelques pistes de réflexion, qui pourront peut-être vous aider, même si je suis consciente que des tonnes de sites existent déjà sur le sujet !

Demandez-vous pourquoi vous êtes un meilleur candidat que les autres

Il y a quelque chose à propos de VOUS qui fait de vous une personne exceptionnelle et particulièrement adaptée à cette filière d’études supérieures. Répondez en quelques mots à la question “Pourquoi vous prendrais-je vous plutôt qu’un autre ?”. Si vous savez mettre en valeur un ou deux très forts éléments, c’est gagné ! Ils seront les pivots de votre lettre de motivation.

Faites vous corriger par quelqu’un du domaine/par quelqu’un de professionnel.913907_48709071

Un adulte du milieu/votre conseiller d’orientation/quelqu’un suivant des études supérieures dans la même branche que celle que vous voulez suivre sauront quels sont les termes à employer, les mots qui font “tilt” à l’oreille du directeur de la formation. N’hésitez pas à citer des activités précises, qui montreront à quel point vous vous êtes documentés sur le sujet.

Faites d’abord une liste des qualités que possède le candidat idéal, absolument parfait, qui sera pris à coup sûr.

Par exemple, pour le MANAA (Mise A Niveau Arts Appliqués):
– de bonnes notes dans les matières générales
– une option arts plastiques
– l’appartenance à une association ou un club de dessin
– des stages ou des expériences dans le milieu artistique
– une activité “personnelle” artistique
– une personnalité sensible et travailleuse, mais aussi de bonnes capacités en communication

Ensuite, à vous de montrer en quoi votre profil colle à cette représentation idéale. Même si il vous manque quelques points, essayez de montrer à quel point vous en êtes proche !

Formulez la politesse

Regardez sur Internet (par exemple, cet article est bien fait ou bien encore ici) comment se commence et se termine une lettre de motivation. N’écrivez surtout pas (comme mon colocataire l’a fait…) “Bonjour Madame”. Même si cela vous paraît plus poli et plus sincère, cela ne se fait pas ! Montrez à quel point vous êtes déjà mature, professionnel, bref que vous êtes génial. Sachez qu’il existe des formules de politesse pour les hommes et pour les femmes, ainsi que d’une femme à un homme ou d’une femme à une femme… Compliqué tout ça !

Projet d’avenir

Demandez-vous, si vous aviez à choisir votre métier à présent, en quoi il consisterait. Dans quels domaines, quels seraient vos responsabilités, votre quotidien ? Qu’est-ce que, au plus profond de vous, à quoi aimeriez-vous occuper vos journée de 9h à 18h ? Expliquez, dans votre lettre, en quoi vous pourrez atteindre ce projet grâce à la filière d’études supérieures pour laquelle vous postulez.  Montrez que vous avez une idée plutôt précise de votre avenir, et que vous êtes motivés pour le réaliser !

Voilà quelques idées pour nourrir un peu la réflexion… Je n’hésiterai pas à reposter sur le sujet si cela intéresse !

Vous trouverez ici un plan type de lettre de motivation pour entrer en BTS, DUT, prépa, master et toutes les filières sélectives de l’enseignement supérieur:

https://waladex.files.wordpress.com/2009/02/913907-487090711.jpgexemple-de-plan-lettre-de-motivation-bts-dut-prpa-master/

Comment rédiger un rapport d’avancement ?

Si vous faites partie d’un projet scolaire ou universitaire de longue haleine, comme les TPE, les TIPE, un mémoire, un stage, il peut être utile d’emprunter certaines pratiques professionnelles pour vous les approprier et en tirer le meilleur. Le mois de janvier marque le milieu de l’année scolaire et est un bon moment pour rédiger un bilan d’avancement de votre projet. Je viens de le faire moi-même pour mon propre mémoire, et j’ai trouvé la démarche très instructive pour moi-même, et très utile pour mon directeur de mémoire.

Un bilan (ou rapport) d’avancement rend compte de vos progrès, de vos réflexions, de vos erreurs. Son objectif est de vous éclaircir l’esprit sur ce que vous avez déjà accompli et les champs de recherche qui vous sont encore ouverts. De plus, il permet au professeur qui vous suit d’apprécier votre avancée et votre motivation !529999_81765483

Rappel du sujet

En quelques phrases, rappelez votre sujet et votre approche.

Recherches documentaires

Résumez, en quelques paragraphes, les principales découvertes bibliographiques que vous avez faites. Par exemple, si un article a été particulièrement intéressant, ou si vous avez découvert de nouvelles notions dans d’autres livres, etc.. Rendez compte de ces découvertes de la manière la plus synthétique possible, c’est très utile pour vous rendre compte de ce que vous avez réellement appris. Personnellement, j’ai découpé cette partie par thème: j’ai d’abord fait une liste de tous les thèmes pour lesquels j’ai fait des recherches bibliographiques, puis je les ai développé l’un après l’autre.

Résumé de l’avancement

Montrez ce que vous avez écrit, quels sont les chapitres pour lesquels vous avez un plan précis par exemple. Si vous faites des interviews, ou bien une expérience pratique, parlez-en également. Avez-vous contacté les personnes nécessaires, rassemblé le matériel ? L’expérience a-t-elle déjà été faite ? Avez-vous des premières conclusions ?

Problèmes rencontrés et solutions apportées

Pas la peine de vous étendre sur cette partie, mais évoquer les problèmes que vous avez rencontré est un bon exercice, même si le rapport d’avancement n’est destiné qu’à vous-même. Détaillez les problèmes et comment vous y avez fait face, et si vous n’avez trouvé aucune solution, donnez quelques pistes de réflexion qui pourraient vous aidez. Par exemple, pour mon mémoire, j’ai dû lire certains papiers très mathématiques pour lesquels je n’avais pas le bagage suffisant. Ma solution a été de comprendre uniquement le principe mais de ne pas m’attarder sur les démonstrations algébriques.

Evolution du plan général

Votre plan évolue avec vos recherches, et vous y avez sûrement fait d’importantes modifications. Insérez donc dans votre rapport d’avancement le plan le plus précis possible, avec autant de niveaux de parties que vous le pouvez. Insérez même les sources spécifiques pour chaque partie.

A venir

Finissez-par votre plan d’actions pour les prochaines semaines: ce qu’il vous reste à faire, ce que vous devez corriger ou repenser, etc.. Une liste suffira, mais ajoutez-y des dates butoir pour ne pas être pris de court par le temps !

Les to do listes : interview d’une étudiante en L1

Je suis une grand fana des todo listes et j’ai interrogé une étudiante en L1 de biologie pour connaître ses petites habitudes en cette matière… Si vous utilisez iGoogle comme page de démarrage, je vous conseille fortement le gadget “My Listy” qui permet, très simplement, de gérer plusieurs listes, de classer par ordre de priorité, de barrer les tâches déjà effectuées… Très utile si vous consultez souvent votre page d’accueil ! Mais place à l’interview…

Est-ce que les “to-do” listes sont ton principal outil d’utilisation ?

J’utilise les listes quand j’ai un grand nombre de choses à faire dans des délais assez courts. Je les utilise plus facilement qu’un planning ou qu’un agenda, car c’est tout au même endroit, pas besoin de regarder sur plusieurs pages.

Comment les fais-tu ? Sur quel support, combien il y a t’il d’items à chaque fois ?

Je les fais sur ce qui me tombe sous la main…Des feuilles de brouillon principalement. J’en mets environ 10 à chaque fois, car je les fais quand j’ai plein de choses différentes à faire.

Finis-tu toujours tout ce qu’il y a marqué sur ta liste ? Refais-tu des listes à partir d’anciennes listes, mais mises à jour ?

Non, je ne les finis pas toujours. Le plus souvent, elles disparaissent dans mes papiers, part à la poubelle sans faire exprès. Mais ce n’est pas grave car je la fais surtout pour me mettre les idées en place. Je n’en refais pas à partir d’anciennes listes: en fait, je les utilise dans des cas précis, ce ne sont pas des listes qui me serviraient tous les jours. Donc elles ne me resservent pas.

Quand est-ce que tu fais des listes ? A quel moment de la journée ?

J’avoue, je fais les listes en classe. Quand le prof donne la date d’un devoir à rendre, d’un contrôle ou d’un événement précis je commence à faire ma liste en rajoutant tout ce qui me passe par la tête.

Tes listes doivent-elles être accomplies dans un certain laps de temps ?

Oui, je mets des dates, et parfois même la durée que ça va prendre à le faire.

Est-ce que tu as des conseils pour ceux qui veulent utiliser des listes pour leur travail scolaire ?

Une liste est pratique pour les gens qui aiment tout organiser autour du temps, qui ont peur des échéances et de ne pas pouvoir tout faire à temps. Mais écrire dans un agenda est tout aussi utile je pense. L’avantage de la liste c’est qu’on a tout sous les yeux en une seule fois, on peut alors choisir de faire une chose et pas une autre suivant le délai qu’on a et le temps que l’on va mettre.

Est-ce que tu as des trucs et astuces persos pour faire des listes ?

Dans mes listes je mets aussi bien des devoirs, que des activités plus sympas. Par exemple je peux mettre que j’ai un contrôle un jour mais plus bas mettre que je dois regarder un certain site web. Les listes permettent de mettre en ordre ses idées, de moins stresser sur tout ce qu’on a à faire. (Et puis c’est marrant de colorier les cases quand on a fait un point de la liste). Donc je fais des catégories : partiels, devoirs à rendre, tâche à faire dans la maison (que m’a donné ma mère), site à aller voir, se renseigner à propos d’un point que j’ai vu dans l’actualité, dans les cours, ou d’un sujet avec des amis,…Autant de choses agréables et désagréables a faire, sinon ça donne pas envie de faire ce qu’on a marqué dans sa liste.

 

En espérant que cet interview vous a inspiré ! Avez-vous la même utilisation des todo listes ?

Academicearth: vidéos de cours de prestigieuses universités

https://i2.wp.com/academicearth.org/img/lectures/Aev264-kag13963-569.jpgJe viens de découvrir un site très intéressant pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de certains matières ou tout simplement enrichir leur culture personnelle. Il s’agit de academicearth.com, qui propose, sur le système de YouTube ou de Dailymotion, des vidéos à visionner en ligne. Toutes les vidéos proposées sont en fait des enregistrement des cours des universités les plus connues au monde, telles que Yale, MIT ou Stanford. Les vidéos sont classées par matière, mais aussi par université et par professeur, et certains cours sont même proposés complets ! La qualité, autant que j’ai pu en juger, et très acceptable, même si le son de certaines vidéos est légèrement bas. Point à noter (positif ou négatif, c’est selon vous !): toutes les vidéos sont évidemment en anglais. Cela reste un très bon exercice de langue !

 

 

Je vous propose une vidéo (en anglais donc) sur Mai 68 en France. Intéressant de voir et d’entendre comment ces évènements sont enseignés à Yale University, aux Etats-Unis. Le transcript est également disponible à cette adresse: http://oyc.yale.edu/history/france-since-1871/content/transcripts/transcript-23-may-1968

Alors, connaissiez-vous ce site ? Le trouvez-vous utile ? Votre université/école propose-t-elle des vidéos en ligne ? Qu’en pensez-vous ?

Une nouvelle méthode de révision: les flashcards !

En me baladant sur quelques blogs de productivité étudiante, (alors que je devrais réviser mes partiels :D) je tombe sur une méthode anglo-saxonne pour réviser les examens. C’est la méthode des flashcards, appelées cartes mémoire en français.

Le principe: des petites feuilles bristol. Sur un côté, la question, par exemple: “Formule de calcul de la variance”. De l’autre côté, évidemment, la réponse. Un principe très simple, qui est donc rapide à mettre en oeuvre.

Une fois toutes vos cartes réalisées pour votre cours, commencez à vous en servir le plus souvent possible. Avec le temps et la pratique, divisez vos cartes en trois groupes d’après la méthode de Sebastian Leitner, un écrivain allemand qui a étudié l’”apprendre à apprendre”. Dans le premier groupe “les à apprendre”, les flashcards que vous ne maîtrisez pas beaucoup et auxquelles vous devez continuer de répondre. Une fois que vous connaissez vraiment la réponse à une question, la flashcard peut passer dans le second groupe “les à approfondir”. Lorsque vous maîtrisez parfaitement la réponse à la flashcard et que vous pensez n’avoir plus besoin de la revoir, elle peut passer dans le troisième groupe, “les maîtrisées”.

Votre cours est appris lorsque toutes vos flashcards sont dans le troisième compartiment ! Voici un plan indicatif de révisions:

Flashcards du 1er groupe: fréquence d’apprentissage 1 fois par jour

Flashcards du 2nd groupe: fréquence d’apprentissage 3 fois par semaine

Flashcard du 3ème groupe: fréquence d’apprentissage 1 fois par semaine

Lorsque vous donnez une mauvaise réponse à une flashcard des deuxième et troisième groupes, rétrogradez la flashcard dans le groupe précédent.

Cette méthode est une méthode de fond. Pas besoin d’y passer une heure à chaque fois. Répondez uniquement aux questions, lisez attentivement les réponses que vous n’avez pas trouvées et reclassez éventuellement vos flashcards.

Certains sites web vous proposent des flashcards électroniques, avec des méthodes plus ou moins sophistiquées d’apprentissage et de révisions. Vous pouvez notamment vous intéresser à http://www.flashcardexchange.com et leur méthode http://www.flashcardexchange.com/docs/leitner (réservée aux abonnés, mais intéressante à lire pour vous en inspirer). Wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Flashcard) parle également du système des flashcards, et http://www.proprofs.com/flashcards/ en propose en téléchargement.

Qu’en pensez-vous ? Connaissiez-vous cette méthode ? Est-ce qu’elle vous semble efficace ?