Archives de Catégorie: Perspectives

Academicearth: vidéos de cours de prestigieuses universités

https://i2.wp.com/academicearth.org/img/lectures/Aev264-kag13963-569.jpgJe viens de découvrir un site très intéressant pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de certains matières ou tout simplement enrichir leur culture personnelle. Il s’agit de academicearth.com, qui propose, sur le système de YouTube ou de Dailymotion, des vidéos à visionner en ligne. Toutes les vidéos proposées sont en fait des enregistrement des cours des universités les plus connues au monde, telles que Yale, MIT ou Stanford. Les vidéos sont classées par matière, mais aussi par université et par professeur, et certains cours sont même proposés complets ! La qualité, autant que j’ai pu en juger, et très acceptable, même si le son de certaines vidéos est légèrement bas. Point à noter (positif ou négatif, c’est selon vous !): toutes les vidéos sont évidemment en anglais. Cela reste un très bon exercice de langue !

 

 

Je vous propose une vidéo (en anglais donc) sur Mai 68 en France. Intéressant de voir et d’entendre comment ces évènements sont enseignés à Yale University, aux Etats-Unis. Le transcript est également disponible à cette adresse: http://oyc.yale.edu/history/france-since-1871/content/transcripts/transcript-23-may-1968

[blip.tv http://blip.tv/play/AdisNZD8RA%5D

Alors, connaissiez-vous ce site ? Le trouvez-vous utile ? Votre université/école propose-t-elle des vidéos en ligne ? Qu’en pensez-vous ?

Allez-vous devenir un manager du 21ème siècle ?

10 qualités du leader de demain

En potassant mes cours de management pour mes exams, je tombe sur un test proposant les 10 qualités principales pour devenir un leader dans le nouveau millénaire. Pour chaque qualité, comptez 1 si vous vous jugez plutôt fort, et êtes très confiant, 0,5 si vous vous jugez bon, mais qu’une amélioration est possible, et 0 si vous êtes plutôt faible et que vous avez besoin de travailler sur cette dimension.leader

  1. Résistance au stress : vous pouvez faire votre travail même dans des conditions de tension et de pression
  2. Tolérance pour l’incertain: vous pouvez travailler dans un environnement incertain et changeant
  3. Ouverture d’esprit: vous agissez libéré de toute considération raciale, ethnique, de sexe, etc.
  4. Critères de réussite: vous vous fixez et atteignez des critères de performance élevés
  5. Endurance: vous pouvez travailler pendant de longues périodes de temps
  6. Souplesse: vous êtes flexible et vous vous adaptez au changement
  7. Confiance en soi: : vous prenez des décisions et vous savez montrer votre présence
  8. Objectivité: vous savez évaluer vos points forts et vos faiblesses, et vous connaissez vos motivations et vos compétences en relation à une tâche
  9. Introspection: vous apprenez de vos expériences passées, et vous disposez d’une grande sensibilité et connaissance de vous-même
  10. Esprit d’entreprise: vous savez résoudre des problèmes et vous en servir comme outil de changement

Une expérience encore plus enrichissante est de demander à un proche de vous évaluer selon ces mêmes critères: j’ai fait le test, en général mes proches sont plus optimistes que moi et ont plus confiance en mes capacités ! La plupart d’entre nous, en tout cas, doivent travailler dans le sens de l’amélioration de chacun de ces points, qui sont les bases du management. Les items de cette liste sont recommandés par l’AACSB (American Assembly of Collegiate Schools of Business) comme les compétences et les qualités personnelles qui doivent être développées dans les écoles de commerce et les universités enseignant la gestion d’entreprise.

Alors, combien avez-vous sur 10 ? Êtes-vous le prochain Bill Gates ?

 

Références:

Pratt, J et Edwards, M (2008), Management and Organisational Behaviour Workbook, Wiley Custom Publishing, Milton

http://www.aacsb.edu

Ce qu’étudier à l’étranger m’a appris

Aaah, la France. Son vin, son fromage, ses règles universitaires stupides. Étudier à l’étranger a été un vrai vent de fraîcheur dans ma manière d’étudier, de m’organiser et ma philosophie par rapport aux études.

 

  • Vous n’êtes pas le premier.

Un million de personnes ont déjà écrit cette dissert avant vous, alors pourquoi faire comme si le domaine était tabula rasa depuis le grand écrit de Saint Juriste le Grand, en 1834 ? En Australie, on sait très bien que vous pompez les idées d’autrui, et vous êtes tout invités à faire du moment que vous citez vos sources avec précision.

  • Faites simple.

Arrêtez d’écrire trois phrases qui disent la même chose. Oui, ce mot est joli, mais il n’apporte rien au sens. L’anglais est concis, rapide, et écrire mes essays « à la française » (c’est-à-dire en baratinant) n’ont pas donné de bons résultats. Quand j’ai commencé à écrire au plus court, mes résultats se sont améliorés.world

  • C’est plus facile en s’impliquant.

Franchement, est-ce que ce sujet de dissertation vous intéresse ? Est-ce que vous en avez quelque chose à cirer ? Est-ce que cela va être utile pour plus tard ? Non. [Insérer ici une remarque acerbe sur les sujets trop généraux, sans application concrète, et loin des préoccupations des étudiants.] En Australie, et dans une certaine limite, on vous autorise à choisir le sujet de votre dissert.

  • Vous ne pourrez PAS ne pas travailler en groupe.

De 90% des cas, vous allez travailler dans une entreprise avec des gens, des humaines, qui parlent, mangent et ont d’autres opinions de vous. En 2 ans d’IEP, j’ai eu deux projets en groupe. Haha. En 1 an à l’UTS, j’en ai eu 6, sans compter les débats obligatoires en classe. J’ai développé mes capacités relationnelles de matière assez exponentielle.

  • Le prof n’est pas un omniscient.

Non non. Alors pourquoi vous l’écoutez sans en broncher une pendant 2 heures, à écrire plus vite que la lumière ? Et si vous lui posez une question intéressante et provocante, au lieu de « vous pouvez répéter ce que vous venez de dicter ? ». Apprendre ce n’est pas le prof qui dicte et vous qui apprenez. C’est vous qui posez des questions et le prof qui propose des pistes de réflexion.

  • Faites ça en professionnel.

Vous faites un exposé en classe ? Laissez vos notes chez vous. Est-ce que vous allez un jour présenter votre entreprise avec une vieille feuille A4 déchiré et qui a passé des moments éprouvants dans votre poche arrière ? Non, vous allez juste parler « autour » de votre PowerPoint, demander l’avis de votre audience. Vous rendez un dossier ? Un peu de design, un logo, des entêtes, peuvent rendre le tout beaucoup plus attrayant à lire… et à noter.

 

Voilà pour moi… Est-ce qu’il y a des choses dans le système scolaire français qui vous énerve ? Vous ne pensez pas que nos méthodes d’enseignement sont un peu larguées lorsqu’on les compare auw pays anglo-saxons  ? Est-ce que la France a des points forts en méthode d’éducation ?